chipoteur


chipoteur

chipoteur, euse [ ʃipɔtɶr, øz ] n. et adj.
• 1585; de chipoter
Personne qui chipote (2o). pinailleur.

chipoteur, chipoteuse adjectif et nom Familier. Qui chipote.

⇒CHIPOTEUR, EUSE, CHIPOTIER, IÈRE, adj. et subst.
Familier
A.— Adj. [En parlant d'une pers.] Qui mange du bout des dents, lentement et sans appétit.
P. méton. [En parlant des besoins ou désirs de nourriture d'une pers.] Une gourmandise rapetissée et chipoteuse (A. ARNOUX, Visite à Mathusalem, 1961, p. 95).
P. ext. Qui mange par petites bouchées en dégustant un mets. Gourmet célèbre, chipoteur de petits plats (...) [Huysmans] lançait un regard de bourreau chinois aux mets que nous présentait le serveur (L. DAUDET, Vers le roi, 1920, p. 139).
B.— Adj. et subst. (Personne) qui accorde trop d'importance à des bagatelles, perd son temps à des vétilles. Le petit bourgeois de province [Poincaré], étriqué, chipoteur, froussard (L. DAUDET, La Vie de Clemenceau, 1942, p. 238).
Spéc. (Personne) qui discute sur des riens, chicane sur les moindres choses. Je ne suis pas un chipotier (...) Il n'y aura pas de difficultés entre nous (E. et J. DE GONCOURT, Charles Demailly, 1860, p. 109) :
1. ... elle [Marthe] s'aigrissait chaque jour davantage, devenait querelleuse dans les mille petits soucis de la vie. Rose disait qu'elle ne l'avait jamais vue « si chipotière ».
ZOLA, La Conquête de Plassans, 1874, p. 1105.
En partic. (Personne) qui chicane sur de menues dépenses, marchande longuement et avec mesquinerie. On ne trouvait pas des masses de pratiques aussi bonnes que Gervaise, payant recta, pas chipoteuse, pas râleuse (ZOLA, L'Assommoir, 1877, p. 525) :
2. Il [le duc] avait consumé un million dans l'achat de la cité miniature (...). Lui qui se perdait en lésineries corpusculaires (...) il rattrapait avec des bottes de sept lieues son retard de chipoteur...
MORAND, Fin de siècle, 1957, p. 190.
Rem. 1. La forme chipoteur, euse, dans les sens retenus ici n'est enregistrée ni dans les éd. du dict. de l'Ac., ni ds BESCH. 1845, LITTRÉ, DG (qui mentionne chippoteuse au XVIe s.), GUÉRIN 1892 (qui enregistre une forme chipoteux, euse). 2. La forme chipotier, ière est attestée ds tous les dict. gén., y compris les éd. du dict. de l'Ac. (en tant que subst.), hormis ds DUB. 1967 et Pt ROB. qui n'enregistrent que chipoteur, euse. 3. QUILLET 1965 précise, s.v. chipotier, ière : ,,On dit parfois, mais incorrectement chipoteur, euse`` alors que DUPRÉ 1972 indique qu'aujourd'hui ,,chipotier n'est pas en usage``. La forme chipotier, ière semble en effet tombée en désuétude; la docum. en atteste un seul emploi au XXe s. (F. JAMMES, Mémoires, 1921, p. 53).
Prononc. :[], fém. [-ø:z] (forme chipoteur, -euse); [], fém. [-] (forme chipotier, -ière). Chipotier, subst. masc. ds Ac. 1740-1932. Étymol. et Hist. I. Chipoteur 1. 1585 chipoteuse « qui vétille, qui s'arrête à des bagatelles » (CHOLIÈRES, 6e Matinée, p. 222 ds HUG.), seulement attesté par cet auteur; à nouv. au XIXe s.; 2. 1868 (HAUTEL : Chipoteur. Qui mange sans avoir faim [...], qui travaille d'une manière lâche et paresseuse). II. Chipotier 1701 « celui qui vétille » (FUR., s.v. chipoter). Dér. de chipoter; I suff. -eur2, II suff. -ier. Fréq. abs. littér. Chipoteur : 1. Chipotier : 1. Bbg. GOUG. Lang. pop. 1929, pp. 150-151.

chipoteur, euse [ʃipɔtœʀ, øz] n. et adj.
ÉTYM. 1585; de chipoter.
Personne qui chipote (1. ou 2.). Chicaneur, ergoteur.REM. La forme chipotier, ière [ʃipɔtje, jɛʀ], recommandée par l'Académie, semble aujourd'hui tombée en désuétude.
0 Depuis qu'il avait mis les pieds chez nous, tout changeait. Céline était devenue méconnaissable : douce, affectée, chipoteuse.
Geneviève Dormann, le Chemin des dames, p. 35.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • chipoteur —    Celui qui vétille; dites, chipotier : c est un vrai chipotier …   Dictionnaire grammatical du mauvais langage

  • chipoteur — an. chipotré, ala, e (Albanais) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • chipotier — ⇒CHIPOTEUR, EUSE, CHIPOTIER, IÈRE, adj. et subst. Familier A. Adj. [En parlant d une pers.] Qui mange du bout des dents, lentement et sans appétit. P. méton. [En parlant des besoins ou désirs de nourriture d une pers.] Une gourmandise rapetissée… …   Encyclopédie Universelle

  • chipoteuse — ● chipoteur, chipoteuse adjectif et nom Familier. Qui chipote …   Encyclopédie Universelle

  • chipoter — [ ʃipɔte ] v. intr. <conjug. : 1> • 1561; de chipe « chiffon » → chiper 1 ♦ Manger par petits morceaux, du bout des dents et sans plaisir. ⇒ pignocher. 2 ♦ Fig. Marchander mesquinement. Il chipote sur les dépenses. ♢ Trouver à redire à tout …   Encyclopédie Universelle

  • oteur — agioteur automoteur aéromoteur barboteur bibeloteur bimoteur bouchoteur boursicoteur caboteur canoteur chipoteur chuchoteur comploteur cyclomoteur emberlificoteur ergoteur escamoteur fricoteur grignoteur jaboteur locomoteur magnétomoteur… …   Dictionnaire des rimes

  • teure — abatteur abducteur abstracteur accepteur accommodateur accompagnateur accréditeur accumulateur accusateur accélérateur acheteur acquisiteur acteur activateur acuponcteur acupuncteur adaptateur adducteur adjudicateur administrateur admirateur… …   Dictionnaire des rimes